Vous avez forcément vu passer ou entendu parler du phénomène Joji. Mais savez-vous ce qu’il faisait avant d’être invité sur le COLORS show ? On vous en parle dans cet article.


A COLORS SHOW est un fabuleux concept qui permet souvent de découvrir (ou redécouvrir sous un autre jour) des artistes de qualité. On a ici un son très cool, un peu mélancolique, chill, tout ce que vous voulez. Joji est la grosse révélation de fin 2017- début 2018 dans l’industrie de la musique. Pourtant, si je vous dis que la personne dans cette vidéo est la même que dans celle-là :

Un peu étrange comme sensation quand on n’est pas au courant et qu’on le découvre, non ? Et puis cette combinaison vous l’avez tous déjà vue au moins une fois. Mais si, dans cette vidéo :

OUI, Joji est le créateur original du Harlem Shake. Oui, c’est complètement improbable. Mais du coup, comment on passe de couillon en combi rose à artiste adoré et reconnu ?

Georges Miller aka Joji est artiste japonais (né à Osaka) de 27 ans. Il a toujours eu une passion pour la musique, mais se fait d’abord connaître sur YouTube avec l’une de ses premières vidéo, celle du Harlem Shake sur sa chaîne DizastaMusic en 2013. C’est sur cette chaîne qu’il crée son personnage qui va marquer ses fans et internet : Filthy Frank. Un mec aigri, un peu border et surtout un énorme troll.

Il va ensuite créer une chaîne dédiée uniquement à ce personnage, TVFilthyFrank, où il postera le Filthy Frank Show (qu’il avait déjà commencé en 2009 sur sa première chaîne) composé de différentes séries, comme par exemple ‘Japanese 101’ pour apprendre les bases du japonais avec des phrases comme ‘Je mange des culs’ ou encore ‘420 blaze it faggot’.

On y trouve également une série avec une intrigue très bizarre (il y a des univers parallèles, une histoire de chromosome et un méchant qui a pour seule phrase ‘J’aime la bite’ en japonais mais c’est sous-titré à chaque fois de manière différente). On y trouve aussi sûrement l’une des vidéos les plus dégueulasses du YouTube game. Jugez de vous-même :

C’est également sur cette chaîne qu’il va lancer sa carrière musicale. Pendant le Filthy Frank Show, un de ses personnages va nous intéresser : Pink Guy. Le servant/meilleur ami de Frank dans ses aventures. Il est con, il ne sait pas parler à part en poussant des cris bizarres. Par contre, il rap. Et là, il est chaud :

Il sortira en 2017 son premier album sous le personnage de Pink Guy, Pink Season, et arrivera 70 sur 200 au Billboard 200. C’est un album troll : de la grosse trap ego-trip qui se fout de la gueule des rappeurs trap qui font tous la même chose (abus de hats et des paroles nulles), des sons plutôt borders mais à portée humoristique (White Is Right : grosse instru avec un banjo et c’est ultra drôle), des memes internet (forcément) et des trucs qu’on sait pas trop comment les définir, mais c’est super drôle.

Perso, j’adore le son où il rap son amour pour le sexe… En japonais (attention, clip très cool fait par un fan, mais extrêmement NSFW) :

On vous conseille vraiment d’écouter cet album si vous cherchez vraiment quelque chose qui sort de l’ordinaire. Effet garanti.

Il arrêtera sa chaîne YouTube en 2017 pour des raisons de santé et se consacrer à sa carrière musicale. Il fait partie du collectif/label 88rising, une plateforme principalement créée pour mettre en avant des artistes asiatiques. On trouve également dans ce label Keith Ape ou encore Rich Brian, avec qui il a travaillé.

Sous le nom de Joji, il a sorti son premier EP ‘In Tongues‘ en 2017, son premier album ‘Ballads 1‘ en 2018 (numéro 3 aux US au Billboard 200). Alors regardez sa chaîne YouTube pour vous marrer, écoutez Pink Season et ses autres albums puis son nouveau son intitulé ‘Sanctuary’ qui drop ce vendredi.


Un article un peu long mais ça faisait longtemps qu’on avait envie de vous parler de ce mec qu’on adore. Vous pouvez le suivre sur son Instagram, et au passage comme d’habitude, passez faire un tour chez nous !